new final cut pro

Apple présente le nouveau Final Cut Pro

Bonsoir tout le monde.

Je pense que personne n’a échappé l’événement de ce soir, surtout du côté des accrocs de la marque à la pomme.

Pourtant, alors que tout le monde sera en train de parler des MacBook Pro, des iPhones, de l’Apple TV, moi je parlerai d’une grosse nouveauté présentée qui intéresse moins de monde, bien que les MacBook Pro soient une nouveauté intéressante dont je parlerai plus bas.
C’est donc pendant cette keynote que la nouvelle version de Final Cut Pro X a été aperçue, que voici.

new final cut pro

Ici présenté pour illustrer les fonctions de la Touch Bar

Mais concentrons nous tout d’abord sur les nouveautés, nous pouvons déjà entrevoir une interface plus flat, plus épurée. Intéressant pour un utilisateur professionnel.
Il est d’ailleurs maintenant possible de masquer la timeline et on retrouve l’option de classer ses fenêtres selon un espace de travail prédéfini. Un retour bienvenu.

Il est amusant de noter qu’alors que DaVinci Resolve s’était inspiré directement de Final Cut Pro X pour sa chambre de montage, on peut voir ici que les rôles s’inversent… L’interface de FCPX se rapproche clairement de celle de DVR à présent.

La seconde chose très intéressante est de voir qu’Apple a changé les rôles et la timeline.

En effet, on se souvient tous de l’énorme nouveauté qu’était la timeline magnétique, renouvelant complètement et cassant tous les codes connus jusqu’alors du montage avec les pistes.
Le problème venant que si cette timeline apportait des facilités, cette dernière empêchait également certaines fonctionnalités notamment concernant le classement.

Apple a corrigé le tir en implémentant les rôles, qui sont aujourd’hui rénovés avec des couleurs, afin de permettre un classement avancés des différents éléments de la timeline.

Nouveauté bienvenue, donc.

L’index de la timeline permet à présent de séparer les différentes essences par rôles, et de les reclasser simplement en indiquant une hiérarchie, une façon donc de recréer les différentes hiérarchies de pistes.

Il est dès à présent possible de séparer la timeline, précisément les clips audio par rôles réunis, afin d’effectuer un mixage. Un retour des plus bienvenu, étant donné que les gros manque de la timeline magnétique se situaient au niveau du mixage.

Pour une démo de cette nouvelle version, je vous propose directement le lien vers la vidéo d’Erwan Le Cloirec, sur yakyakyak.fr.

Outre ces nouveautés, signalons la venue du XML 1.6, permettant sans doute une communication plus efficace entre les logiciels, je serai le premier à tester ce nouveau XML et ses possibilités d’échange avec DaVinci Resolve.

Pour nous autre, étalonneurs, FCPX gère à présent nativement le REC 2020, norme de couleur des télévisions 4K, pour un étalonnage précis, ainsi que ses instruments vidéos et la prise en charge des moniteurs dans ce profil.

Quelques ajouts mineurs mais bienvenus comme la recherche avancée dans l’index de la timeline, la lecture en continu de votre matière, etc..

Plus d’informations sur le site d’Erwan : http://yakyakyak.fr/2016/10/final-cut-pro-10-3-la-liste-complete-des-nouveautes/

Une dernière fonction vaut la peine d’être vue, celle de l’adaptation au nouveau MacBook Pro et sa Touch Bar.

Assez facile de comprendre le potentiel d’une telle barre OLED optimisée avec une application de montage, pouvoir accéder à la navigation dans la timeline directement ainsi qu’effectuer un trim au doigt.
Je vois un certain potentiel pour le futur de l’utilisation des monteurs avec ce genre de barres OLED, attendons que les ordinateurs Windows s’y mettent.

Vous serez ravi de savoir également que mon logiciel préféré, qui je le sais est aussi celui de beaucoup de mes suiveurs, DaVinci Resolve, a été MAJ et exploitera lui même cette barre OLED.
Même si je n’en profiterai pas, car je ne compte pas acheter de MacBook Pro.

Pour finir et pour ajouter mon petit grain de sel, certains ne seront pas très content à l’annonce de ces nouveaux MacBook Pro.

En effet, j’entends déjà les BEEK au fait qu’Apple ait juste intégré les ports thunderbolts en décidant de retirer tout autre port.

Disons le tout de suite : L’approche d’Apple est clairement en vue d’une utilisation créative et professionnelle. Ces MacBook Pro ont été présenté uniquement sous cet aspect pendant la keynote. La vision d’Apple de tout qui vient se greffer en externe grâce à un seul port par lequel n’importe quel protocole peut passer, qu’il s’agisse de transfert de fichiers, de PCI, de signaux vidéos ou d’alimentation, c’est une vision. Peut être n’êtes vous pas d’accord avec cette vision, c’est votre droit, personne ne vous force à acheter du Apple.

Qu’est ce que cela va donner, je n’en sais rien, je ne suis pas devin, mais il est intéressant de suivre l’évolution, cette connectique et ce principe a un très haut potentiel.

Ce qui n’est en revanche vraiment pas très sympa de la part d’Apple envers ses vidéastes, c’est ce silence de mort concernant les Mac Pro. Oui, c’est pas bien. On ne peut définitivement pas faire une station d’édition vidéo ouverte aux longs-métrages sur un MBP ou sur un iMac. A suivre.

A très bientôt, sur CorVans Prod.

commentaire

google+

linkedin

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.